Tout savoir sur l'isolation thermique des sols par l'intérieur

En matière de déperdition énergétique, les sols sont responsables d'environ 7 à 10 % des pertes. C'est pourquoi coupler une bonne isolation thermique des sols à l'intérieur à celle des murs est fondamentale pour assurer une bonne performance énergétique dans une habitation. Comment faire ? En éliminant les ponts thermiques et en posant les bons matériaux isolants capables de limiter au maximum les déperditions d'énergie. Voyez dans cet article comment faire pour obtenir une bonne isolation thermique intérieure des sols.

isolation thermique sols, intérieur

L'isolation du sol : tout comprendre

Une bonne isolation thermique des sols à l'intérieur est indispensable pour obtenir un niveau d'isolation et éliminer les fuites d'énergie. La performance de L'isolation thermique des sols à l'intérieur peut être mesurée à travers le niveau de résistance thermique qu'elle offre. Celle-ci est notée R. Lorsqu'elle est élevée elle est considérée comme un système d'isolation très peu énergivore.

Les différentes manières de réaliser l'isolation thermique des sols à l'intérieur

L'isolation, pour être performante, doit aussi être réalisée dans le respect des normes prévues à cet effet. L'isolation thermique des sols intérieure peut se faire de plusieurs manières. Elle peut être réalisée soit par-dessus, soit en dessous du sol. Dans les deux cas, la configuration du logement peut influencer la technique à choisir. Quelle que soit la technique qui est utilisée elle doit atteindre son objectif : l'élimination des ponts thermiques. Lorsque ces derniers s'échappent du sol, ils sont source de déperditions d'énergie. C'est la raison pour laquelle on a inventé l'isolation de sols par intérieur. Cette isolation peut se faire lors des travaux de construction d'une nouvelle maison, ou bien lors des travaux de rénovation. Elle permet ainsi de décupler le niveau de performance énergétique du logement concerné.

L'isolation avec vide sanitaire

Si la maison dispose d'un vide sanitaire, il faut avoir recours à l'isolation par le dessous. Le vide sanitaire comme l'indique son nom, est un espace vide, constitué d'air. Il s'agit d'un espace entre le sol de la maison sur lequel repose la construction elle-même. Cela peut être un sous-sol, une cave, un grenier ou encore un garage. Face à cette configuration, il faut choisir la technique d'isolation par le dessous. L'isolation du sol se fait ainsi depuis la surface plafonneuse du vide sanitaire. Dans ce cas, l'isolation peut se faire à travers la pose de panneaux isolants, de couches de polystyrène ou encore de planchers en béton.

L'isolation sans vide sanitaire

Lorsque la maison n'a ni cave ni grenier, donc pas de vide sanitaire il faut opter pour une isolation par le dessus. En l'absence de vide sanitaire, l'on parle de construction sur terre-plein. Ce qui signifie que le sol est directement en contact avec la surface naturelle. Pour procéder à l'isolation il est alors nécessaire de retirer tous les revêtements tels que plancher ou carrelage au niveau du sol. À ce niveau il existe plusieurs alternatives pour mener à bien l'isolation. Un isolant thermique peut être placé sur le revêtement. Il peut s'agir d'une chape thermique ou encore d'une autre flottante. On peut aussi poser certains planchers à hourdis ou en plaques. Pour mener à bien ces différents travaux, il est fortement recommandé de faire recours à un expert.

Quels isolants utiliser pour réaliser une isolation thermique des sols à l'intérieur

Plusieurs types de matériaux peuvent être utilisés pour effectuer une isolation thermique des sols. Comme pour l'isolation en général, chaque matière a ses avantages selon ses spécificités. Cela ne doit pas empêcher de se baser sur certains critères comme la résistance thermique. La conductivité est également très importante. En effet, un isolant avec une forte conductivité ne fera qu'aider l'énergie à s'échapper plus facilement de votre logement. Les travaux d'isolation n'auront donc servi à rien. Un bon isolant doit avoir une résistance élevée et une faible conductivité.

Les différents types d'isolant

En fonction de la configuration de votre logement et d'autres critères propres à votre construction, vous pourrez choisir l'isolant le plus adapté. Les matériaux isolants peuvent donc être en laine ou en fibre. Il peut s'agir de la laine de verre, de la laine de chanvre, ou d'autres matériaux. La fibre de bois peut aussi être utilisée. Certaines matières telles que le polystyrène ou le polyuréthane et les bandes résilientes sont aussi recommandées pour leur grande qualité.

Le coût de l'isolation thermique du sol à l'intérieur

L'isolation thermique du sol lorsqu'elle est bien réalisée, a beaucoup d'avantages. Sur le plan énergétique, elle vous permet d'utiliser votre chauffage de façon plus optimale. En conservant la chaleur intérieure vous dépensez moins d'énergie. En parallèle, votre logement est moins humide. Par ricochet, vos factures d'énergie seront moins élevées.

Un prix au mètre carré

Le prix des travaux d'isolation du sol dans un domicile est susceptible de varier en fonction de certains critères. En fonction de la méthode d'isolation utilisée et des matériaux employés, le prix peut être plus ou moins élevé. Le coût de l'isolation peut aussi être fonction de la configuration de la construction et des complications spécifiques. Le prix est généralement facturé par m². Celui-ci peut varier entre 30 et 60 euros par m². Les travaux d'isolation peuvent être certes coûteux mais il faut savoir qu'il s'agit d'un investissement qui vous permettra de faire des économies tant sur le plan énergétique que financier. Il est aussi possible d'avoir recours à des aides financières de la part de l'État afin que ces travaux soient subventionnés. Sachez qu'il est aussi envisageable faire réaliser une isolation thermique extérieure grâce à un mur végétal notamment.

Allez plus loin à travers ce site et cette vidéo :